Les Petites Dalles et la Mémoire des Hautes Falaises
Accueil du site > 05. XIXe siècle > La plage des Petites Dalles en 1873 par Berthe Morisot : réalisme ou (...)

La plage des Petites Dalles en 1873 par Berthe Morisot : réalisme ou fiction ?

mercredi 6 septembre 2017, par Jean Claude Michaux

L’exposition " L’Atelier en plein air" du musée Jacquemart-André, en 2016, présentait le tableau de Berthe Morisot, La plage des Petites Dalles - 1873 (© Virginia Museum of Fine Arts/Katherine Wetzel) Berthe Morisot, La plage des Petites Dalles - 1873

Le catalogue de cette exposition n’a pas remis en cause la localisation aux Petites Dalles de la plage représentée par Berthe Morisot.

Berthe Morisot a-t-elle représenté la plage des Petites Dalles ?

Si la réponse est positive, Berthe Morisot a pris de grandes libertés avec l’état des lieux.

En effet, en 1873, la plage conservait les stigmates des tempêtes de 1863 et 1868 qui avait eu les effets suivants :

  • disparition des galets de la plage,
  • destruction du chemin des douaniers,
  • avancée de l’estran et donc recul de la valleuse,
  • destruction de la pension de famille Bouillon, du corps de garde des douaniers, …

Coulon - Plage des Petites Dalles - 1869 Ce tableau de Coulon en 1869, montre que l’accès à la plage se faisait entre deux villas.

Photo Coll. Michel Dutournier - antérieure aux aménagements de 1875 Photo de la collection Michel Dutournier - (les-petites-dalles.org)

La date de prise de vue de cette photo est antérieure à la construction du mur de soutènement en 1875. Le trait de côte apparait très accidenté. De grands pieux protègent la villa "Brise lame" devant laquelle sont installées de rares cabines.

Ce n’est qu’après plusieurs lettres, pétitions et souscriptions publiques que des travaux seront entrepris :

  • en 1868, réalisation d’un épi en bois,
  • en 1875, construction du mur de revêtement et de la rampe d’accès à la plage,
  • puis mise en place d’un garde corps.

Ces interventions et travaux sont détaillés et illustrés par de nombreux documents sur ce site dans l’article Aménagement de la plage des Petites Dalles au temps des Impréssionnistes.

Les Petites Dalles - photo - 1875

Les Petites Dalles -1875

Ces deux photos de 1875, permettent par comparaison avec la photo précédente de constater l’importance de l’espace reconquis grâce aux aménagements réalisés. Il est possible d’y observer :

  • le nouveau mur de revêtement et la rampe d’accès à la plage,
  • des pieux et la cabane de chantier,
  • la présence, au niveau de la route, d’une voiture à cheval de colporteur,
  • l’escalier mobile permettant de descendre à la plage,
  • le dénivelé entre la route et la plage peut être estimé par référence aux cabines,
  • les vêtements séchant sur la corde,
  • les cabines,
  • des personnages assis ou debout,
  • les aménagements de la plage à l’occasion du séjour de l’Impératrice d’Autriche "Sissi" et en particulier :
    • les deux toits de tentes en toile rayée,
    • le "couloir de toile" lui permettant d’être isolée pour aller de sa cabine à la mer. Sur la première photo, ce couloir de toile sombre semble prolongé par un plancher.

Paul Valantin - 1875 Tableau de Paul Valantin (en haut) et tableau de Charles Rey (en bas) - (Yves Robert - les-petites-dalles.org) Charles Rey - 1875 -

Ces deux tableaux de 1875, reproduisent les mêmes aménagements de la plage :

  • les toits de tentes en toile rayée,
  • le "couloir de toile" de l’impératrice difficilement visible au fond du second toit de tente sur le tableau de Charles Rey et s’allongeant jusqu’à la mer derrière plusieurs personnages sur le tableau de Paul Valantin.

La digue (?) figurant à droite du tableau de Berthe Morisot ne peut correspondre à l’épi en bois construit en 1868 et endommagé dès novembre 1877 par une tempête. Cet épi en bois est représenté endommagé sur le tableau de Paul Valantin (Yves Robert - les-petites-dalles.org). Paul Valantin - tableau postérieur à novembre 1877

Les différents tableaux et photos permettent d’observer un dénivellé de plusieurs mètres, entre la route et la plage, sans proportion avec les quelques marches figurant sur le tableau de Berthe Merisot.

Berthe Morisot a représenté des réverbères. Leur présence aux Petites Dalles est infirmée par la photo prise avant la construction du mur de soutènement. Ce que confirme les photos et tableaux postérieurs au travaux de 1875, sur lesquels aucun réverbère ne figure.

En conclusion, si Berthe Morisot a peint son tableau aux Petites Dalles elle n’a pas représenté la plage des Petites Dalles telle quelle était en 1873.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0