Les Petites Dalles et la Mémoire des Hautes Falaises
Accueil du site > Actualité > Les éoliennes devant Les Petites Dalles

Les éoliennes devant Les Petites Dalles

Une indépendance énergétique en trompe l’œil

jeudi 23 mai 2013, par Association de protection du site des Petites Dalles

L’électricité ne se stocke pas.

Le vent souffle « quand il veut ». Les éoliennes n’apportent donc aucune puissance garantie. Pour satisfaire en permanence les besoins des usagers, dès que les éoliennes s’arrêtent, le relais doit être pris par des centrales thermiques seules capables de démarrer rapidement. Leur rendement est médiocre car elles compensent les variations continuelles du vent. Par kWh produit le tandem éoliennes-centrales thermiques consomme plus de carburant fossile et dégage plus de CO2 que la moyenne nationale actuelle.

Une bien coûteuse gratuité :

Si le vent ne coûte rien, il faut cependant ajouter au prix des éoliennes celui de centrales thermiques supplémentaires des gazoducs pour alimenter les turbines à gaz des lignes de transport d’électricité

En bref

L’éolien accroit la dépendance de la France à l’égard des carburants fossiles. Une énergie souvent perdue et dans le meilleur des cas, revendue à perte. Un secteur économique sous perfusion qui disparaitra dès la suppression des aides artificielles. Quelques emplois nouveaux pour combien d’emplois perdus ?

EDF a l’obligation d’acheter l’électricité produite par les éoliennes. Lorsque celles-ci produisent de l’électricité, la France est souvent en situation exportatrice. Dans ce cas, l’électricité qui sera achetée à Fécamp 115 €/Mwh sera alors revendue à perte entre 40 et 60 €/Mwh. Encore faudra t-il être en mesure de transporter cette électricité. Le réseau local ne peut en acheminer que de faibles quantités. Une part très importante acquise au prix fort par EDF sera donc perdue.

Une taxation sournoise qu’on vous cache

La Contribution au Service Public de l’Electricité (CSPE), créée en 2003, vise à couvrir essentiellement la politique de développement des énergies renouvelables. Cette contribution devrait augmenter de 8 Mds € en 2020 (Comité de Régulation de l’Energie- CRE). L’augmentation du prix de l’électricité en 2020 est donc estimée à 65% pour les entreprises et 50% pour les particuliers.

Trop, c’est trop

Trop, c’est trop ! Les Petites Dalles encerclées ! Une centrale nucléaire à Paluel ne suffit plus ! Notre village s’apprête à étouffer entre deux usines éoliennes à Fécamp et à Veulettes. Comment peut-on s’acharner encore sur notre région ? Comment peut-on parler d’écologie devant une telle pollution visuelle ? REAGISSONS !

1 Message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0