Les Petites Dalles et la Mémoire des Hautes Falaises
Accueil du site > Actualité > Des éoliennes géantes en face des Petites Dalles ?

Des éoliennes géantes en face des Petites Dalles ?

lundi 13 mai 2013, par Katherine Pancol

Avant les éoliennes

Les Petites Dalles, c’est un trou de verdure dans la mer, une boutonnière de craie blanche au fond d’un vallon, une plage de galets ronds. On y entre sur la pointe des pieds comme par effraction et on se promet aussitôt de ne jamais prononcer ce nom à voix haute de peur d’attirer la convoitise de malfaisants. Les Petites Dalles, Victor Hugo y a traîné ses guêtres, Delacroix y a crayonné sur la digue, Berthe Morisot y a peint une première falaise, une deuxième, une troisième et Claude Monet aussitôt l’a imité. Aujourd’hui, à New York, à Boston ou à Philadelphie, sur les murs des musées américains brille le blanc orangé et ocre des falaises dallaises que contemplent les Américains, ébahis par tant de beauté lumineuse. Les Petites Dalles, Sacha Guitry y a écrit des dialogues étincelants, Sarah Bernhard en a martelé le sol de sa jambe en bois, Georges Perrec y a joué au rami, Brigitte Bardot s’y est endormie, Jean Loup Sieff a mis dans son viseur les cabines blanches posées sur les galets, Charlotte Rampling a regardé le soleil se coucher sur la plage en fumant de longues cigarettes anglaises. Toute la beauté du monde a traversé un jour ce village. Et on voudrait le saccager en posant à l’horizon 87 éoliennes presque aussi hautes que la Tour Eiffel ? Impossible. Ce serait une faute de goût impardonnable. Victor, Sacha, Eugène, Sarah et tous les autres ne nous le pardonneraient pas et sortiraient de leur tombe en nous montrant du doigt !

Katherine Pancol

Lire le cahier d’acteur de l’association de protection du site des Petites Dalles

PDF - 251.8 ko

4 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0